InstaCollage_1446212525000
,

Mon Interview « d’Arthur&John Barber Shop » St-Etienne.

    C’est à Saint-Etienne que j’ai eu le plaisir de rencontrer deux jeunes coiffeurs barbier de 25 ans, « chez eux », dans leur Barber Shop. Arthur et John, deux amis de longue date, qui après avoir fait leurs armes dans différents salons de coiffure de renom, ont décidé d’ouvrir le leur. Et c’est avec toute leur sympathie et leur bonne humeur que j’ai été reçu dans leur univers,  bercé par une musique électro choisie avec goût. 

Dès le passage de la porte du shop, on a de suite cette impression de faire un bond dans le passé,  de se retrouver dans un lieu unique réservé aux gentleman. 

J’ai donc rencontré deux potes, complémentaires et perfectionnistes, qui souhaitent sans cesse apprendre et se nourrir de ce qui se fait de mieux ; mais également partager leurs connaissances en étant formateur pour futur barbier.

Arthur et John sont aussi attachés à défendre de bonnes causes comme la fondation « MOVEMBER » qui lève des fonds pour la recherche contre les maladies masculines.

C’est donc dans ce lieu unique, avec des mecs bien cool, que j’ai pu réaliser ma toute première interview, pour vous faire découvrir « LE » Barber Shop de Saint-Etienne et ses deux barbiers de talent, également fans de mode pour homme… 

InstaCollage_1446736934000

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre métier ? 

John : La créativité,  le contact avec le client. 

Arthur : L’univers que nous avons réussi à créer dans notre Barber Shop,  où l’on ne se retrouve qu’entre mecs,  qu’entre potes.  Comme le dit John, le plus important est le partage en apportant une touche artistique à notre métier. 

John : C’est vrai que l’osmose du shop,  les gens que l’on croise, la musique,  et tout ce qui nous entoure fait qu’on n’a pas l’impression de travailler. 

Arthur et John : On a voulu créer un endroit où les gens aient l’impression d’être comme à la maison. 

Comment vous est venu l’idée d’ouvrir un Barber Shop ? 

A : deux ans après m’être lancé dans la coiffure,  John a également démarré dans le milieu  et nous nous étions toujours dit : « Allez, dans cinq ou six  ans on ouvre un shop ensemble ». Nous étions déjà très  axés sur la  coiffure masculine,  ce qui nous à aidé dans notre choix. 

J : On coupait déjà les cheveux des potes à la maison, et pas manqué,  six ans après avoir commencé, on ouvrait le shop…. Comme une évidence ! 

InstaCollage_1446736611000

D’où vous vient votre inspiration ? 

A : Avec John on voyage pas mal, entre autre pour voir ce qui se fait de mieux ailleurs ! Mais il faut l’avouer notre inspiration vient d’une équipe de Rotterdam « Le SCHOREM ». Ce sont les pointures du métier en Europe en ce moment, et on a la chance de pouvoir les rencontrer courant novembre pendant quatre jours. Comme on dit « Pour être les meilleurs, il faut apprendre des meilleurs ». 

Qu’est-ce qu’un bon barber shop pour vous ? 

J et A : C’est important d’avoir de bons acteurs. 

C’est-à-dire ? 

J : On veut dire par là qu’il est important d’être bon dans son métier, de connaître sur le bout des doigts les bases de la coiffure masculine et de taille de barbe. L’option visagiste est également très importante. 

A : Et puis bien sûr, il faut une bonne déco du lieu qui correspond au nom du shop,  un bon accueil, un bon service,  un sourire. Une fois qu’on a ces quatre éléments, il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas. 

InstaCollage_1446736757000

Comment expliquez-vous ce retour à la barbe ?

A : Il faut savoir que barbier est un métier qui s’était perdu,  qu’on n’apprenait plus en école de coiffure.  Depuis maintenant deux ans, « Barbier » est un métier qui se réapprend et que l’on passe en examen professionnel, avec l’option « Entretien Pilo-faciale »;  le nom ne fait pas rêver mais c’est bien de barbier que l’on parle. 

Voilà pour la base.  Après il y a forcément le phénomène « Hipster » qui a ramené la barbe au premier plan.  Maintenant, si vous allez dans les pays nordiques,  la barbe ne s’est jamais perdue car il y a toujours eu des barbiers.  En France  les maîtres barbiers sont, avec le temps, partis en retraite, et vu qu’aucune formation ne permettait de prendre la relève, le métier a disparu avec eux.

J : Il y a également les stars que l’on voit à la télé ou autre, mais aussi la mode. On a tous tendance à s’identifier à des personnes que l’on voit dans les magazines commepar exemple le mannequin de DIESEL,  Ricki Hall (photo ci dessous), ou encore des footballeurs. Tout effet de mode est forcément une aubaine pour nous. 

rick2

refaire découvrir une tradition…

Alors justement, vous n’avez pas peur que cette mode de la barbe s’arrête demain ? 

J : Non, la barbe et les cheveux poussent toujours, donc que ce soit pour tailler des barbes ou couper des cheveux, nous on sera là.

A : Et puis les hommes se sont réhabitués à porter la barbe. Il suffit de  sortir dans la rue pour voir que pratiquement un homme sur deux porte la barbe. 

A & J : La barbe permet aux hommes de s’affirmer, de leur  apporter une virilité, du charme, de la confiance en soi, du charisme. Prenez Sebastien Chabal (ancien joueur de rugby), sans sa barbe ce n’est plus le même homme… 

Pour revenir un peu à votre Barber shop, qui est votre clientèle ?

A&J : C’est tout le monde !

A : Grâce à l’ambiance que l’on a réussi à créer, tous les hommes arrivent à se reconnaître dans notre univers. Il peut aussi bien  y avoir des personnes de 17-18 ans que des hommes de 60-65 voire 70 ans,  qui viennent redécouvrir le rasage qu’ils avaient connu il y a plusieurs années. Et çà c’est top ! Ce qui nous plait, c’est d’avoir la possibilité de refaire découvrir une tradition.

InstaCollage_1446737699000

Parlons mode maintenant! Je sais que vous aimez être bien apprêtés,  mais où trouvez-vous votre bonheur vestimentaire ? 

A&J : Chez Didier* (Rire)… CherieCheri Homme (instagramest « LE » magasin de référence de la mode pour homme sur Saint-Etienne,  avec des pièces magnifiques de grands créateurs. Si l’on souhaite trouver une pièce que tout le monde n’a pas, c’est là-bas qu’il faut aller. 

Sinon, il y a évidemment  les sites internet comme « ASOS ». Ce qui est intéressant avec ce site, c’est qu’il répond parfaitement à la mode française, qui est très axée sur le style British. 

Il y a également des magasins comme ZARA,  où il arrive que l’on tombe sur des pièces sympas qui permettent de nous faire un bon petit look. 

J : Quand on voyage,  on est toujours à la recherche de la petite boutique où l’on va gratter un peu,  et trouver des sapes sympa à des prix raisonnables. Avoir un bon look, ce n’est pas forcément mettre des vêtements à 500 ou 600€. Mais c’est important d’avoir une belle pièce dans sa tenue. 

rendre les hommes beaux!

Une marque qui vous vient à l’esprit ?

J : DSQUARED 2 ou Christophe TERZIAN. 

A : BALANCIAGA et NEIL BARETT. 

Mais il y a aussi, AMI, CRUNA et plein d’autres, c’est toujours difficile de n’en choisir qu’une.

Quel est la pièce de votre dressing dont vous ne vous séparerez pas ?

J : Mon cuir CHRISTOPHE TERZIAN. lien site

A : Un pantalon de costard BIKENBERG coupe cigarette,  trop bien « fité » que j’ai usé et re-usé tellement  je l’ai porté,  mais il y a déjà bien 6 -7 ans. 

InstaCollage_1446737105000

 

En quelques mots 

Un hobby ? 

J : Le sport, Fitness ou foot en salle et la musique. 

A : Le golf, le foot et la musique.

Une musique,  un artiste ? 

A&J : Carl Cox – Jamie Jones – Marco Carola et bien d’autres. 

 

Une ville pour la fête ? 

A&J : Berlin – Barcelone. 

Un conseil pour les futurs barbiers !

A&J : Soyez passionnés et la motivation viendra toute  seule. 

Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter ?

A&J : Que cela dure, et que nous puissions continuer à rendre les hommes beaux !

Un grand merci à Arthur et John pour cet excellent moment!

Brice,

Pensez à vous abonnez à la newletters!

photos source: l’Homme de Pique

Coordonnées du Barber shop :

Adresse : 14, rue Leon Notin 42 Saint-Etienne

Téléphone : 09 82 37 21 27

Facebook : lien Arthur&John – Barber Shop

Instagram : lien Arthur&John – Barber Shop

Share

About Brice Itema

A 32 ans, je suis un néo blogueur mais pas seulement. Je suis passionné par le vêtement et les styles que chacun peut en tirer. Le blog? Presque une évidence mais surtout l'opportunité d'un partage autour d'un seul thème: La mode.

One comment

  1. Ben
    8 novembre 2015 at 9 h 21 min

    Top l’article!ça donne envie d’y aller!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *